lundi 7 juillet 2008

Solidays 2008 : compte-rendu

Voilà, c'est fini :-(. Après trois jours magiques, me voici de retour au boulot. Ces Solidays version 2008 ont vraiment été extraordinaires.

Alors voici comme promis le compte-rendu des 3 jours:

Vendredi, après avoir galéré plus d'une heure dans la queue (j'y ai quand même fait des rencontres très intéressantes), je suis arrivé à temps pour Girls In Hawaï, qui étaient pas mal et auront eu le mérite de me faire rentrer dans l'ambiance du festival.


On a ensuite enchainé avec les Hoosiers, où l'ambiance est montée d'un cran, avec un "Worried About Ray" qui aura déchaîné les foules.


A 20h, il fallait faire un choix crucial : Micky Green ou Dub Inc.. On a démocratiquement opté pour les seconds. Et finalement je ne l'ai pas du tout regretté car ils ont vraiment assuré. Je ne connaissais pas trop le groupe et il faut avouer qu'ils avaient de l'énergie à revendre. Très bon concert.


A 21h, il y avait Alpha Blondy et Moriarty, je n'étais pas prêt à rater un des deux, donc j'ai décidé de faire une demi heure par concert. J'ai commencé par Moriarty, et c'est sans doute là que j'ai eu mon plus grand moment Solidays en écoutant leur superbe interprétation de Jimmy. J'ai du quitter le concert à contre-coeur pour aller voir Alpha Blondy, qui se défendait pas mal du tout malgré son âge. J'ai réussi à arriver à temps pour la meilleure partie du concert et son "Brigadier Sabari" toujours aussi bon à écouter.



Après un bref passage au concert des Têtes Raides, que les fans ont adorés (j'ai bien tripé sur Ginette aussi), je me suis dirigé" vers le meilleur concert de la journée : Patrice (surnommé Pascal par une fille que l'on a rencontré dans le bus du retour). Le chanteur a amplement justifié sa réputation de showman en nous délivrant une partition parfaite avec notamment un Soul Storm mythique. Cerise sur le gâteau, sa femme qui n'est autre qu'Ayo est venue le rejoindre sur scène pour une impro émouvante. Le couple a d'ailleurs dépassé la limite d'une heure fixée par ces Solidays, pour notre plus grand bonheur.


La soirée s'est conclue avec les Dj dont notamment un Vitalic qui aura sublimé le rôle de Disc Jockey et un Laurent Garnier un peu bourrin mais toujours aussi talentueux.


Samedi j'ai commencé la journée avec Beat Assaillant, qui ont été énormes : un Dj super bon, un groupe "Jazzy" qui a excellé et un chanteur très en forme. Du très bon son. Mais j'ai encore été obligé de quitter le concert, cette fois-ci pour aller voir Kery James qui jouait juste à coté. Et Kery a prouvé qu'il était toujours aussi bon en live. Tout le monde secouait la tête et les bras au rythme de son flow. En gros : deux très bons concerts.


S'en est suivie une Asa qui aura livrée un concert pas mal, mais qui tranchait un peu avec l'esprit "bouge ta tête" de la journée.


Et puis direction le meilleur concert du samedi : Hocus Pocus. Je n'ai qu'une seule chose à dire : 20 Syl est un génie. C'est vrai qu'il n'a pas le meilleur flow du monde, mais il palie largement tout ça par ses textes, son sens du spectacle et sa classe. Avec sa troupe, où figurait notamment un très bon guitariste, il aura réussi à convertir les plus réfractaire au Rap. Il y eut aussi un moment mythique avec un battle entre ce guitariste et le DJ qui a rappelé celui qu'on avait eu 2 heures plus tôt avec Beat Assaillant.


Juste après, j'ai fait Mc Solaar qui aura été la plus grande déception de ces Solidays. Claude a mal vieilli, l'énergie n'était pas là, pour preuve, son interprétation de "Caroline" qui aura réussi la prouesse de ne pas faire vibrer le public. Il se sera quand même rattrapé vers la fin où il s'est bien donné pour son "Solaar Pleure". Mais ce n'était pas suffisant à mon goût.

Si j'ai bien assisté au concert électrisant d'Asian Dub Foundation, J'ai par contre dû rater Yaël Naïm pour pouvoir avoir des bonnes places au concert des 10 ans. On m'a dit qu'elle avait vraiment assuré. Elle fera quand même une réapparition avec d'autres artistes lors de ce concert des 10 ans. Ce que je retiens d'ailleurs de ce dernier c'est biens sûr le retour de NTM : même pour 10 minutes ils auront mis plus d'ambiances que plein d'artistes en une heure. Il y a aussi eu un show à la guitare de louis Bertignac, dont Raphaël s'est amusé à saboter le travail (il y peut rien, il est juste mauvais), un joli duo Asa/ Yaël Naïm et la pêche d'enfer de Jeanne Cheral et Didier Wampas.

Ah et j'ai failli oublier, il ya quand même eu C2C. Aaaaah C2C ! C'est un plaisir de les voir en action. Pour les fans de Foot, je dirais qu'ils sont au Djing ce que le Barça de Cruyff était au Foot. Le meilleur collectif.

J'ai fini la journée avec Chinese Man, et j'ai été un peu déçu. En dehors des problèmes de son, le concert à plutôt ressemblé à un mix de leur album, certes superbe, mais bon, il manquait quand même un petit truc.


Je n'ai pas pu finir la soirée, j'étais crevé, pour ma défense je dirais qu'il était déjà 3h donc vous m'excuserez :-).

Et puis on en arrive au dimanche, où j'ai commencé avec la Chanson du Dimanche, qui avait plein de fans apparemment et qui connaissaient toutes leurs chansons. Ils étaient d'ailleurs excités sur "Nicolas et Rachida". Sympa le concert en tout cas.

Juste après, les Ting Tings ont littéralement explosé l'applaudimètre. Ce groupe est extraordinaire. Katie White est superbe, chante bien, et met le feu. Que demander de plus.

j'ai d'ailleurs croisé le footballeur Vikash Dhorassoo à ce concert qui a refusé de se faire prendre en photo avec nous (conn...).


S'en est suivie une Yelle complètement déjantée, qui malgré tout ce qu'on peut dire, assure quand même bien en live. En tout cas, les gamines étaient en transe. J'ai aussi fait 20 minutes pas mauvaises de Psy 4 de la Rime, mais je devais partir garder des places pour ce qui allait se révéler être le meilleur concert de ces Solidays : IAM.


Alors que dire sur IAM? Et bien que c'est le groupe que j'ai le plus écouté de ma vie, que je connais la plupart de leurs chansons par coeur, que je les adore en gros. Tout le public les kiffait aussi. Et IAm le nous a bien rendu. Ils ont chanté les meilleurs morceaux de l'Ecole du Micro d'argent en plus de "Je Danse Le Mia", histoire de nous rappeler toute notre jeunesse. Bref, une heure de pure extase durant laquelle je me serais vraiment régalé. Ils nous auront même offert un "Demain C'est Loin" pour finir le concert.
Petite anecdote : à un moment, Shurik'N a jeté une capote dans le public. Devinez qui l'a eu ? Et oui, c'est moi :). J'ai hésité entre la technique de drague toute pourrie : "Qui veut tester la capote de Shurik'N" ou bien la garder et l'encadrer dans ma chambre. C'est la deuxième solution qui l'a emporté :-).


L'avant dernier concert était aussi très bon, c'était les Gossip. La chanteuse est toujours aussi folle. A un moment elle finit son concert sans avoir chanté le tube phare "Standing in the Way of Control" (bon c'était fait exprès au fait). Devant le rappel général, elle est réapparue en Sous-vêtements (il faut savoir qu'elle fait dans les 120 Kg) et s'est mise à la chanter tout en enlaçant ses fans. Un grand moment.


On a fini en douceur avec Tiken Jah Fakoly, qui ont bien terminé ces 3 superbes jours qu'étaient les Solidays.

Je tenais quand même à dire que le combat contre le Sida ne s'arrêtait pas avec ce festival, et qu'il fallait continuer de participer à cette lutte, à faire des dons et à soutenir les assos. Alors vous savez ce qu'il vous reste à faire ;).

2 commentaires:

Gonzague a dit…

ça c'est du récap !!

Marwen Ben Messaoud a dit…

Je pense que là j'ai battu le record du post le plus long. Mais au moins quand je voudrais me rappeler de ce week-end, je saurais où aller :).